">
Tribune

Vers un bouleversement majeur de l'échiquier politique français

Et si nous étions à l'aube d'un bouleversement majeur de l'échiquier politique français ?

Nous traversons une crise de la représentation politique sans précédent dans l'histoire récente. La colère gronde, les mouvements de contestations en tous genres voient le jour, les extrêmes se renforcent. Les logiques de carrière ont pris le dessus sur les idées. Les appareils politiques sont usés. La lucarne médiatique fait la part belle aux hommes du passé. Au point où nous sommes aujourd'hui à l'aube d'un point de rupture : seuls 4% des français éprouvent encore du respect pour la classe politique.

L'exemple qui va suivre, emprunté au domaine de l'évolution des espèces, permet d'illustrer ce qui se produit actuellement, et laisse entrevoir la possibilité d'un renouveau politique.

La terre a connu au cours de son histoire cinq grande extinctions majeures, souvent du fait de cataclysmes cosmiques ou météorologiques. Nous pourrions penser que chacune de ces extinctions s'est accompagnée d'une extinction globale des espèces. Les choses sont en fait beaucoup plus complexes. Il apparait en effet que ces phénomènes d'extinction ont touché prioritairement les espèces dominantes, et ont au contraire ouvert la voie à un renforcement exponentiel de la biodiversité, au profit d'espèces mieux adaptées. L'exemple le plus connu est celui des dinosaures. Il y a soixante-cinq millions d'années, la chute d'une météorite provoque la disparition de 90% des espèces vivantes, au premier rang desquelles les dinosaures, l'espèce dominante qui peuple alors notre planète. Mais c'est grâce à cette extinction qu'ont pu se développer, quelques millions d'années plus tard, des espèces de plus petite taille, tels les mammifères, dont les hommes sont aujourd'hui des représentants.

A l'instar de la dernière grande extinction qu'ait connu la terre, la politique est donc probablement à l'aube d'une période d'extinction. Et comme toutes les extinctions, elle donnera lieu à une profusion de nouvelles espèces. Elle est donc attendue et salutaire. Dans ce cas précis, les dinosaures sont les partis politiques traditionnels. Qu'ils s'agisse des gros herbivores de la branche des Diplodocus, comme l'UMP ou le Parti Socialiste, ou des carnivores de la branche des Tyrannosaures, comme le Front National, aucun ne résistera à ce cataclysme. Certes, les Tyrannosaures résisteront mieux que les autres, leur caractère charognard leur permettant de durer un temps. Mais un temps seulement.

A qui profite donc cette extinction ? Quelles sont les nouvelles espèces qui sauront s'adapter à ce nouvel environnement ? En d'autre termes : qui sont les nouveaux mammifères ?

Cette extinction permet l'émergence d'organisations politiques d'un genre nouveau. Plus compactes, plus agiles, elles porteront en elles un souffle nouveau et des idées nouvelles. C'est dans cet esprit que nous avons entrepris de fonder Objectif France, un mouvement politique en phase avec son époque.

Nous vivons dans un monde gouverné par l'entropie, un monde de plus en plus complexe et désordonné. Pour évoluer dans cet environnement et en tirer le meilleur, les circonstances nous obligent à nous adapter. Agilité, transparence, créativité, ambition, audace, partage, esprit de conquête, long terme sont ainsi les qualités indispensables à ce nouveau monde. Elles sont aussi les qualités essentielles dont la nouvelle démocratie doit s'emparer.

Objectif France a vocation à réunir les acteurs de cette mutation. Nous voulons porter et accompagner ce fabuleux mouvement démocratique. Alors vous aussi, si vous voulez être un acteur du changement, si vous pensez que la France a encore un rôle important à jouer dans l'histoire du monde, alors rendez-vous sur le site objectif-france.org, et choisissez la manière dont vous souhaitez agir.

Quel privilège, quel bonheur de participer à l'exploration et à la conquête de cette nouvelle France qui s'offre à nous !

Rafik Smati
Président d'Objectif France et entrepreneur

Commenter cet article

27-10-2020 03:49