Biographie

Biographie de Rafik Smati


Un parcours qui montre qu'on peut réussir en France d'où qu'on vienne

Rafik Smati est né à Alger le 9 juillet 1975. Il arrive en France à l'âge de deux ans, lorsque sa famille s'installe en banlieue parisienne. Rafik grandit au coeur du quartier de La Défense, dont la construction contribue à forger sa vision d'une France dynamique et tournée vers l’avenir.

Après un Bac Scientifique, il intègre l'Ecole Supérieure de Commerce de Bordeaux, puis l'Ecole Centrale Paris. Alors qu'il est âgé de 20 ans, Rafik Smati est invité par le Premier ministre Alain Juppé à l'accompagner dans un voyage officiel au Canada. A défaut d'une formation politique classique (Sciences Po, ENA...), Rafik Smati a une formation à l'économie réelle et aux enjeux technologiques qui lui donnent un tout autre regard sur le monde.

Dès le milieu des années 1990, Rafik Smati comprend la révolution qui est en germe avec Internet. Encore étudiant, il se lance à 22 ans dans l'entrepreneuriat et fonde sa première entreprise dans le numérique : Dromadaire. Sa start-up survit à la crise de la bulle internet et grandit jusqu'à devenir un leader international du secteur des cartes de vœux numériques, puis le pilier du groupe Aventers que Rafik Smati a créé et dirige toujours. Comptant 50 salariés à la sortie de la crise financière en 2010, le groupe de Rafik Smati aura recruté ou formé plusieurs centaines de personnes, dont une large majorité de jeunes.

Rafik Smati est marié à Leïla et père de deux enfants, Caius et Octave. Il partage sa vie entre Paris et la campagne provençale dont il est amoureux. Il est entre autres passionné d'histoire, de sciences et de géopolitique, qui influent sur sa vision du monde.

Des idées souvent visionnaires et en avance sur la classe politique

Après une première expérience d’élu local dans les Hauts-de-Seine, Rafik Smati s'investit dans le champ des idées en publiant plusieurs essais. Dans son premier livre, « Vers un capitalisme féminin » (2010), il met en lumière les liens de plus en plus étroits en le capitalisme et les valeurs féminines, et évoque plusieurs crises à venir comme le risque d'une pandémie pouvant survenir dans les dix ans et entraîner un choc économique majeur. « Eloge de la vitesse : la revanche de la génération texto » (2011) est un essai sur le rapport au temps et la fracture générationnelle, tandis que « Revolution Y : la génération qui va redessiner l'Europe » anticipe un bouleversement des équilibres sur le continent européen. Dans « French Paradise » (2013), il décrit les conditions de l'avènement d'une France terre d'accueil de l'innovation, de la création, et de l'entrepreneuriat mondial.

Rafik Smati a été souvent visionnaire au sujet d'enjeux ignorés par la classe politique ou minorés par le débat public. Au début des années 2010, il est parmi les premiers à faire d'enjeux comme l'intelligence artificielle, les conséquences de l'automatisation sur le marché du travail des priorités politiques. A la même époque, il alerte par exemple sur le besoin de renforcer nos armées face aux nouvelles menaces, bien avant que les attentats de 2015 ne mettent la question au centre du débat public.

Engagement politique pour la France

Constatant que l'engagement intellectuel ne suffit pas à faire bouger les lignes, Rafik Smati franchit le pas de l'engagement politique en co-fondant le mouvement Objectif France le 13 novembre 2014. Se réclamant alors « à droite, à gauche et écologiste », Objectif France est un mouvement de la société civile voulant bousculer ce que Rafik Smati qualifie de « vieux monde » politique, préfigurant d'une certaine manière le lancement d'En Marche ! en 2016. Le programme politique d'Objectif France associe dès le début réformes économiques d'ampleur, fermeté sur le régalien et volonté de projeter la France dans l'avenir. L'ambition de faire de la France le chef de file de la nouvelle révolution industrielle en cours est au cœur du programme d'Objectif France dès sa création, des années avant le retour de la réindustrialisation au cœur du débat public.

Dans les deux années qui suivent la création de son mouvement, Rafik Smati attire l'attention de personnalités politiques de premier plan, dont le Président François Hollande avec qui il s'entretient à deux reprises au cours du quinquennat.

Au moment de la primaire de la droite de 2016, Rafik Smati décide de soutenir François Fillon pour son programme économique. S'il critique à la fois l'absence de renouvellement politique chez ce dernier – qu'il n'a jamais rencontré – et les insuffisances de son programme, Rafik Smati estime que seules des réformes économiques ambitieuses peuvent redonner à la France des marges de manœuvre pour mieux préparer l'avenir.

Après la présidentielle de 2017, Rafik Smati est rejoint par la majorité des comités de la société civile qui avaient fait la campagne de la droite en 2016, puis par le général Bertrand Soubelet, ancien n°3 de la Gendarmerie nationale écarté par François Hollande pour être sorti de sa réserve en dénonçant les échecs de la politique sécuritaire en France.

En route vers l'élection présidentielle

A l'automne 2017, Rafik Smati lance avec Objectif France la constitution d'une nouvelle offre politique centrée sur un projet de redressement national. Dès 2018, les équipes d'Objectif France travaillent sur un programme qui est rapidement le plus complet et le plus cohérent du paysage politique, avec des centaines de propositions dans tous les domaines bien avant que les futurs prétendants à l’Élysée ne dévoilent de premières ébauches de programme. Le projet d'Objectif France (dont nombre de propositions se retrouvent dans le programme d'autres candidats à la présidentielle) et le discours de Rafik Smati inspirent des dirigeants politiques de droite, lesquels courtisent le dirigeant d'Objectif France.

Fin août 2021, pour la rentrée politique d'Objectif France en Provence, Rafik Smati prouve sa capacité à rassembler large en réunissant des dirigeants politiques allant du centre-gauche à la droite nationale, et en débattant de sa vision de l’avenir avec des personnalités comme Eric Zemmour, Michel Barnier ou Corinne Lepage. Après avoir tenté d'orienter les candidats à l’Élysée vers les enjeux d'avenir absents de la campagne électorale, Rafik Smati devient convaincu que la présidentielle risque d'être une nouvelle occasion perdue pour la France, tant les candidats négligent les défis historiques qui sont devant nous. Décidé à porter lui-même le seul projet à la hauteur des enjeux du prochain quinquennat, il annonce le 21 janvier 2022 qu'il est candidat à la présidence de la République.

9 commentaires

08-12-2021 07:37

C'est vrai que Monsieur Smati est formidable, on a plaisir à l'écouter et on partage ses idées il nous faudrait un président comme lui pour conduire la France

10-09-2021 23:54

Dans votre débat avec Eric Zemour, vous avez parlé de relancer la politique nucléaire de la France sur la relance des centrales nucléaires , j'attire votre attention sur le développement des centrales a sel fondus dont les avantages sont multiples par comparaison avec celles que nous développerons actuellement de type EPR, un échec retentissant tant au niveau de la sécurité qu'a celles du prix. Pendant ce temps la chine, l'Inde , la Hollande et d'autres pays se lancent sur le créneau et nous prenons un retard qui sera difficilement rattrapable....

05-09-2021 06:35

Enfin un discours sur la politique de la France qui ravive notre espoir en de reels changements et qui nous redonnent envie de voter...mais..pas candidat...quel dommage.

01-09-2021 19:07

Par amour de la france. Si c'etait son cas il aurait fait comme elle! Le défi de L'ASSIMILATION - Claire Koç - YouTube

07-06-2021 11:54

Contente de votre discour à c news ce matin votre vosion et SUPERT il faut retrouver cela j ai vécu cela ds le 19em je regrette rien d'avoir fait partie de vos culture

11-05-2021 13:17

Je découvre ce parti et attends d en découvrir plus

08-05-2021 08:25

Bonjour, je ne vous connaissais pas et ne vous avais jamais vu jusqu'à ce matin 8 mai sur C news. En vous entendant parler je me disais, mais à quel groupe politique appartient-il ? Deuxième découverte pour moi :Objectif France. Puis j'ai regardé sur le net, j'ai vu votre cursus et vos déclarations... Bravo, tout cela me redonne espoir. Mais quel dommage que vous ne soyez pas plus mis en avant... Je vous félicite car je me reconnais dans tout vos propos. Moi-même d'origine Portugaise, mes parents sont naturalisés français depuis plus 60 ans. Je me sens pleinement français et même si j'ai un grand respect pour le Portugal et les portugais je considère avoir eu la chance de vivre en France et d'avoir eu une vie plus paisible que celle qui aurait été la mienne si mes parents (réfugiés politiques sous la dictature Salasarienne) n'avaient pas pris cette décision au moment où ils l'ont fait... Pouvez-vous me donner des renseignements sur votre mouvement, nombre d'adhérents, objectifs à venir ? J'ai côtoyé il y a quelques années la politique locale :liste de dernière minute aux élections municipales avec l'objectif de faire admettre la municipalité hostile à adhérer à l'intercommunalité pour un projet local d'envergure. Objectif atteint par la réalisation d'un centre de congrès... Bref, les pressions et même menaces m'avaient quelque peu attristé sur le comportement humain... Aujourd'hui ancien cadre de Santé à la retraite je suis à l'écoute de tous ceux qui ont un parler authentique... Je vous remercie si vous avez eu la patience de lire jusqu'au bout... Cordiallement

08-05-2021 07:55

Je suis dans la même optique que la personne précédente. Vous donnez envie de s impluquer. La politique actuelle n est plus de la politique mais une guerre d egots. Continuez pour nous redonner envie de voter

02-05-2021 22:28

Je ne vous connaissais pas et vous m’avez beaucoup seduit pendant votre intervention avec Yvan Rufiol sur Cnews. Vous transmettez de l’empathie beaucoup d’optimisme et donnez l’envie de vous suivre. Un bon moment rare en television. Avec mes salutations. Christian Briguet 76 ans à Hendaye

Commenter cet article